Sacré de Birmanie ou Ragdoll ? Différences entre ces 2 races de chat
Déjà dans le panier
Différences entre le chat Ragdoll et le Sacré de Birmanie

Sacré de Birmanie ou Ragdoll ? Tout sur ces 2 races de chat

Au premier regard, Ragdoll et Sacré de Birmanie (ou Birman) se ressemblent. En tous cas, nombreux sont ceux qui font la confusion entre ces 2 superbes chats. Pourtant, si vous posez la question à un éleveur de l’une ou l’autre race, il s’empressera de vous dire que ce ne sont pas du tout les mêmes chats !

Bon, soyons honnête, il y a de quoi se mélanger les pinceaux tout de même.

Et puis d’ailleurs, en fait, ce ne serait pas plutôt des siamois ??? Oups…

Tous les chats colourpoint ne sont pas des siamois !

Prenez une personne au hasard dans la rue et montrez-lui cette photo en lui demandant quel est ce chat.

Tous les chats colourpoint ne sont pas des siamois !

 

Dans 9 cas sur 10, on vous répondra : “c’est un Siamois !”

Corps clair mais museau, oreilles et pattes foncés. Et en prime, de magnifiques yeux bleus.

Hé oui, encore aujourd’hui, ce type d’apparence chez un chat est bien souvent attribué au seul Siamois. Or, ils sont nombreux les minous à avoir une robe de ce type.

Et cette couleur de robe, c’est le colourpoint !

Chez le chat, le colourpoint est une catégorie de couleurs un peu spéciale : à la naissance, les chatons sont tout blancs. En grandissant, différents “points” du corps commencent à se colorer, et il s’agit toujours des zones les plus froides. Donc : le museau, les oreilles, la queue et les pattes. On comprend mieux mieux pourquoi bébé chat reste tout blanc dans le ventre maternel car il a bien chaud uniformément.

Côté couleurs, il peut s’agir du bien connu noir-marron (seal point) comme sur la photo, mais pas exclusivement. On pourra avoir aussi par exemple du chocolat (chocolat point), du bleu (blue point), du lilas (lilac point), du roux (red point)…

A savoir : tous les chats colourpoint ont les yeux d’un bleu intense.

Chat colourpoint : evolution de la couleur avec l'âge - Ragdoll
Évolution du colourpoint pour un chaton Ragdoll

Une histoire de patron

Ce qui est un peu moins connu, c’est que le colourpoint peut se décliner en plusieurs variantes qu’on appelle les patrons. Comme ceux qu’on utilise en couture. Du coup, c’est comme si les chats portaient des costumes différents selon le patron qu’ils ont dans leurs gènes 😉

Voici les 3 patrons du colourpoint auxquels on ajoutera le nom d’une couleur. Pour l’exemple qui suit, on utilise la couleur “bleu”.

  • Bleu colourpoint ou bleu point
    Colourpoint de base et le plus connu avec la couleur répartie, comme on l’a vu, sur museau, oreilles, pattes et queue. C’est l’unique patron du Siamois ou du Thaï et c’est le plus connu.
  • Bleu Mitted
    Même principe que le colourpoint de base, sauf qu’un gène supplémentaire amène une jolie particularité : le gantage. Dans ce cas, du blanc est venu se rajouter sur le bout des pattes.
  • Bleu bicolore
    C’est le colourpoint où il y a le plus de blanc. Et en particulier, il sera facilement reconnaissable grâce au V blanc inversé sur le visage coloré. C’est le patron le plus rare.

A noter que le 1er patron est souvent nommé “colourpoint”, tout comme la catégorie de couleurs regroupant les 3 patrons. De quoi semer la confusion ! Dans la suite de l’article, je le nommerai “point”.

Et puis, je n’ai parlé que des couleurs unies. Mais il faut savoir que les parties colorées d’un colourpoint peuvent être tabby (avec rayures) ou tortie (plusieurs couleurs).

(Et oui, c’est vrai, les chats sont des petits être très compliqués avec une multitude de robes disponibles 😉 )

Quels sont les chats qui peuvent être colourpoint ?

On différenciera les chats qui ne peuvent qu’être uniquement colourpoint et ceux qui peuvent prendre d’autres couleurs.

Les exclusifs colourpoint :

  • Siamois
  • Thaï
  • Balinais
  • Snowshoe
  • Sacré de Birmanie
  • Ragdoll

Les non exclusifs :

  • British
  • Sibérien (qui prend alors le nom de Neva Masquerade, mais il s’agira toujours d’un chat Sibérien)
  • Persan (qu’on appelle dans ce cas Himalayen)
  • …et tous les chats de maison sans pedigree 😉
Chat persan colourpoint (himalayen)
Exemple de Chat colourpoint non-exclusif : le Persan (appelé alors Himalayen)

Comme vous le voyez, les Siamois sont vraiment loin d’être les seuls à porter le costume colourpoint ! Et dans les “exclusifs”, vous aurez reconnus nos  2 chats du jour : Ragdoll et Birman.

Quant à notre chat de la photo, il s’agit peut-être d’un Thaï ou d’un brave chat de maison.

Les origines des 2 races

L’une est française. L’autre est californienne. La première est une race naturelle, la seconde a été travaillée par l’homme via des mariages choisis.

Vous aurez peut-être reconnu dans l’ordre, le Sacré de Birmanie et le Ragdoll.

Mais où est donc la Birmanie dans tout ça ? Uniquement dans la légende racontée autour du chat Birman à propos d’un temple et d’une déesse aux yeux bleus.

Le chat Birman est donc français. En tous cas, cette race a bien été développée sur notre territoire dans les années 1950. Mais il reste des mystères sur ses origines. A priori, ses ancêtres seraient un mélange de Siamois (pour l’apport du colourpoint) et de Persan (pour le poil mi-long).

Pour en apprendre plus, un livre écrit par un éleveur de Birmans, retrace l’histoire rocambolesque de ce chat en France depuis la 2nde guerre mondiale. Vous pouvez vous le procurer ici :

Quant au Ragdoll, c’est Ann Baker, une éleveuse californienne de chats persans, qui procéda à des mariages choisis dans les années 60 pour créer son chat “poupée de chiffon” (traduction littérale de Ragdoll).
Mais pourquoi lui a-t-elle donné ce drôle de nom ? Et bien, il faut savoir qu’Ann Baker était un peu spéciale et qu’elle racontait des choses bien peu crédibles entre extra-terrestres et manipulations génétiques secrètes… Mais toutes ses excentricités ne l’empêchaient pas d’avoir un grand sens du marketing : elle répétait sans cesse dans la presse et à la télévision que le Ragdoll était manipulable à loisir et même qu’il était quasi insensible à la douleur ! Ne croyez surtout pas toutes ces histoires destinées à créer du sensationnel.

Heureusement, à la fin des années 60, un couple d’éleveurs travailla avec grand sérieux pour développer et faire reconnaitre officiellement cette nouvelle race. Et cette fois, terminées les divagations pour créer le buzz. D’ailleurs, le Ragdoll n’en a pas besoin car c’est un chat superbe au caractère très agréable.

Les points communs

La robe colourpoint

Rien d’étonnant à ce qu’il y ait un peu de confusion entre Sacré de Birmanie et Ragdoll car les points communs existent bel et bien.

Alors bien sûr, on commence par le plus évident. Ils sont tous les 2 colourpoint.

Oui mais attention… il y a une différence de taille : le Sacré de Birmanie n’a le droit d’avoir que le patron n°2. C’est à dire le mitted. Autrement dit, TOUS les Birmans sont gantés !

Chaton Sacré de Birmanie ganté
Chaton Sacré de Birmanie : les petits gants aux 4 pattes sont déjà bien visibles

La couleur des yeux

Ce n’est pas une surprise puisqu’on a déjà vu que tous les chats colourpoint ont les yeux bleus. Ragdoll et Birmans ne font donc pas exception.

Longueur des poils

Ils ont tous les 2 le poil mi-long.

A noter quand même une légère différence de texture : le Ragdoll a tendance à être un peu plus pelucheux, surtout l’hiver.

Le gabarit

Ce sont 2 chats au gabarit imposant et ils ont un peu la même silhouette inscrite dans un rectangle.

Mais il faut tout de même noter que sur la balance, le Ragdoll bat le Birman. De 4 à 9 kg pour le 1er (on n’est pas loin du gabarit des Maine Coons) contre 3 à 6 kg pour le second. Reste qu’avec leur fourrure abondante, ils en imposent tous les deux ! On comprend donc qu’au 1er coup d’oeil, on risque fort de se mélanger les pinceaux entre un Birman costaud de 6 kg et un Ragdoll du même poids !

Bref, le gabarit peut à la fois être un point commun ou une façon de différencier les 2 races quand on a affaire à un Ragdoll mâle imposant.

Le caractère des 2 races

On sait déjà qu’il faut oublier l’histoire de la poupée de chiffon. Il reste que le Ragdoll a un caractère très agréable, tranquille et équilibré. Et même s’il a souvent son petit caractère (hé oui, c’est un chat !), il est parfaitement adapté à la vie de famille.

Chez les tous les chats de race de grands gabarits, on retrouve très souvent cette force tranquille comme trait commun de leur caractère. C’est le cas du Maine Coon  (le plus grand chat de race) qu’on appelle souvent le doux géant.

Et qu’en est-il du Sacré de Birmanie ? Même si son gabarit est un peu en dessous de celui de Ragdoll, il a le même type de caractère : calme et posé mais sachant très bien se faire comprendre par ses maîtres quand il le faut.

Bref, dans les 2 cas, nous avons affaire à de gros amours de boules de poils mais qui n’ont pas oublié ce que c’était d’être un chat ! Ils se montrent éveillés et joueurs.

Promo
Tour labyrinthe pour chat à 4 étages
Fourni avec 1 jouet à plumes, 1 balle lumineuse, 1 boule d'herbe à chat (Cataire) et 2 balles ordinaires

Comment différencier un Ragdoll d’un Sacré de Birmanie ?

Avec tous ces points communs, on se dit qu’il est quand même bien difficile de s’y retrouver avec ces deux-là !

Sauf que si, les différences existent. Parfois évidentes, parfois un peu moins. Tout dépendra du Ragdoll, selon le costume qu’il aura choisi 😉

La robe du chat : quel type de colourpoint ?

C’est très clairement LE critère à examiner. Et on ne se contentera pas d’un “C’est un chat colourpoint” !

Grâce à la 1ère partie de cet article, vous êtes désormais des champions de la robe colourpoint 😉

Chat sacré de Birmanie lilac point
Chat Sacré de Birmanie lilac point : une couleur originale

Vous savez donc qu’il existe 3 patrons possibles : point (le plus connu), mitted (avec des gants) et bicolore (davantage de blanc). Et si vous avez été attentif, vous savez déjà ce qu’il en est pour le Birman.

  • Le Sacré de Birmanie porte exclusivement le patron mitted et il est donc toujours ganté.
  • Le Ragdoll peut prendre n’importe lequel des 3 patrons.

Voilà déjà une précieuse information qui nous permet de reconnaître le Ragdoll quand nous sommes en présence d’un patron point ou bicolore. Dans le dernier cas, il porte alors un “V” blanc inversé sur le visage comme on peut le voir ci-dessous :

Chat ragdoll colourpoint bicolore
Chat Ragdoll colourpoint bicolore

Certes, les choses se compliquent quand nous avons un patron mitted. Mais pas de panique, il y a quand même un truc pour différencier les 2 races.

La particularité du “mitted”, ce sont les gants.

Or, chez les Birmans, le gantage est tout un art. Voyez plutôt :

  • Les gants sont d’un blanc absolu
  • L’idéal est qu’ils s’arrêtent à la naissance des doigts et surtout pas plus haut que l’articulation. Ils sont donc courts!
  • Le blanc se termine en pointe sur les faces plantaires des pattes arrière, sans dépasser la jointure
  • Ils doivent être totalement réguliers et symétriques 2 par 2 (avant et arrière). L’idéal étant qu’ils le soient sur les 4 pattes à la fois (difficile à obtenir !).

Chez le Ragdoll mitted, il y a moins de critères aussi précis et surtout, le gantage est un peu différent. A l’avant, il forme des petits chaussons blancs. A l’arrière, il remonte jusqu’aux cuisses, ce qui est interdit chez le Birman.

Pourquoi cette différence de gantage entre les 2 races ?

Tout est affaire de génétique car le gantage est du à une mutation. Or le Birman doit posséder 2 copies (gène récessif). La recherche a montré que la mutation du gantage Birman peut être trouvée chez le Ragdoll, mais que la plupart des Ragdolls mitted n’ont qu’une seule copie (source : Alyse Brisson)

Le Birman, c’est vraiment le spécialiste du gantage !

Autre différence entre Birman et Ragdoll mitted : le menton du 1er est coloré. Celui du second est obligatoirement bien blanc.

Différence entre un chat Ragdoll et Birman
A gauche : Ragdoll seal point – A droite : Birman seal point

Les critères réservés aux connaisseurs

Ces critères-là ne sont pas forcément d’une grande aide pour les néophytes car il faut avoir un oeil exercé pour les distinguer 😉

Mais ils seront scrutés à la loupe lors des expositions félines et, pour les éleveurs, ils sont donc très importants. Rappelons que les expositions ont surtout le rôle de promouvoir et maintenir les différentes races de chat. Il serait dommage que dans le futur, des races relativement proches fusionnent par manque de rigueur chez les éleveurs !

  • Profil et nez
    Chez le Birman : front légèrement arrondi, nez pas trop court et busqué (appelé romain)
    Chez le Ragdoll : front plat prolongé par un léger creux au niveau du nez dit “en toboggan”
  • Yeux
    Chez le Birman : grands, presque ronds
    Chez le Ragdoll : grands et ovales, disposés légèrement en obliques
  • Pattes
    Un peu plus courtes chez le Sacré de Birmanie

Voilà ! Vous avez à présent toutes les cartes en main pour savoir si un chat est un Sacré de Birmanie ou un Ragdoll. Mais n’oubliez pas que dans tous les cas, seul le pedigree délivré par le LOOF est une garantie de la race.

J’espère que cet article vous a intéressé. N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ci-dessous ou même, me poser des questions. Je ferai de mon mieux pour y répondre 😉

-----------------------
Partenaire de Wonderful Cats
5% de réduction avec le code WELCOME
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *