Comment reconnaître un chat Maine Coon ?

Par Sandrine - 14 minutes de lecture
A quoi ressemble un chat Maine Coon ? Couleurs de robes

Bon, il faut que je vous l’avoue d’emblée. Je suis totalement amoureuse de cette race. Pourtant, je ne la connais que depuis quelques années alors que j’ai vécu toute ma vie avec des chats. Avant, je disais que je ne voudrai jamais adopter un chat avec des poils trop longs. L’idée des séances de brossage ne m’enthousiasmait pas vraiment. Mais tout ça, c’était avant. Et puis un jour, je suis allée visiter une exposition féline (c’était la première). C’est là que je suis tombée nez à nez (pardon, je veux dire nez à truffe) avec un chat Maine Coon.

Croyez-moi, ce fut un choc. Mieux encore, un coup de foudre ! La bête était immense et toute rousse. Son regard était d’une douceur qui a fait chavirer mon coeur. Voyant mon émotion, l’éleveur de cette merveille me l’a placée fissa dans mes bras. Sur le moment, sous le coup de la surprise, je faillis laisser choir les 10 kg de peluche. L’instant d’après, j’échafaudai un début de plan pour kidnapper discrètement le nouvel amour de ma vie. Hélas (ou heureusement), je n’ai pas le talent du professeur de « La Casa de Papel » et je dus me résoudre à repartir sagement de l’expo.

Mais depuis ce jour, mon amour fou pour le Maine Coon ne m’a jamais quittée et aujourd’hui, j’ai le bonheur d’en avoir 3 chez moi.

A savoir que cet article fait suite à celui sur l’histoire et l’origine du Maine Coon.

C’est quoi un chat Maine Coon ?

On me dit souvent « j’ai recueilli un chat, c’est un Maine Coon ». Au risque d’en décevoir quelques uns, pour affirmer cela, il faut disposer du pedigree du chat, délivré par le LOOF. Ce n’est pas une question de snobisme mais seulement que c’est le seul moyen d’en être sûr à 100%.

Car la génétique étant ce qu’elle est, si vous mariez un Maine Coon à un brave chat de gouttière, vous pouvez très bien avoir un chaton en tout point semblable à un Maine Coon. Le propriétaire d’un tel chaton pourrait alors être tenté de ne pas le stériliser pour en avoir d’autres comme lui. Sauf qu’il est porteur d’un héritage génétique extrêmement fantaisiste. Sa propre descendance serait complètement imprévisible.

Ce qui est important de comprendre, c’est que toute race de chat est précieuse et que nous avons tous la responsabilité de la préserver. C’est pour cela que le métier d’éleveur a des exigences extrêmement précises. Et faire de la reproduction avec des chats non « loofé », c’est mettre en danger une race de chat.

Revenons à notre petit protégé de départ. La bonne formule est de dire qu’il s’agit d’un chat type Maine Coon pour éviter toute confusion. Mais pas besoin de pedigree pour que ce chat soit, à vos yeux, le plus beau du monde.

Mais au fait, à quoi ressemble réellement un chat Maine Coon ? Quelles sont ses particularités typiques ?

Maine Coon brown blotched tabby
MacFly, Maine Coon brown blotched tabby

Les caractéristiques principales

Tous les chats ont 4 pattes, une belle paire d’oreilles, des moustaches et une bouille à faire fondre les coeurs les plus endurcis.

Mais chez un Maine Coon, il y a des petits trucs en plus totalement irrésistibles. Commençons par les plus connus…

  • C’est un chat à poils mi-longs. Mais attention, pas dans le sens que chacun de ses poils est à moitié long. Non, pas du tout. Cette dénomination signifie que les poils du Maine Coon n’ont pas tous la même longueur. A certains endroits, ils seront plus courts. A d’autres, ils seront trèèèès longs. D’ailleurs, aux USA (son pays d’origine), on ne coupe pas les poils cheveux en quatre et il est classé dans les chats à poils longs…la catégorie mi-longs n’existant pas chez eux !
  • Une queue en panache : chez un Maine Coon, elle se doit d’avoir un sacré volume. Juste avant, on parlait de ses poils de différentes longueurs. Et bien sur la queue, vous avez une concentration de ce qu’il a de plus long !
    Résultat, quand votre Maine Coon trottine, sa queue ondoie avec une grâce incomparable. D’ailleurs chez moi, on les fait courir après un jouet rien que pour voir ça 😉
  • Des petits bidules de poils sur le dessus des oreilles. On appelle ça les lynx tips. En fait, ils ne sont pas obligatoires pour la race. Mais honnêtement, un Maine Coon sans lynx tips, c’est comme un gâteau sans la cerise dessus.
  • Une collerette de poils qui se poursuit sur le devant par un plastron de poils longs. Elle est plus ou moins apparente selon les chats. Mais quand elle est bien touffue, quel plaisir d’y passer les doigts !

Si votre chat réunit tous ces critères, vous pouvez sans problème le qualifier de « type Maine Coon » !

Mais voici un indice supplémentaire qui est obligatoire chez un Maine Coon avec pedigree :

Retournez une patte (avec douceur bien sûr !). Et examinez s’il y a de longs poils entre les coussinets. Les Maine Coons en ont tous. Sauf les chatons bien sûr, faut le temps que ça pousse tout de même !

Toutes ces caractéristiques, qu’on aperçoit rapidement et facilement, nous mettent sur la piste d’un Maine Coon. Sauf qu’elles sont aussi valables pour d’autres races de chat ! Le meilleur exemple est le chat Norvégien. Il coche toutes les cases de notre liste. Pourtant, il s’agit bien d’une autre race et il ne faut pas la confondre avec le Maine Coon.

Il faut donc aller puiser dans le descriptif complet et officiel édité par le LOOF pour identifier une race ou l’autre.

Le standard officiel du Maine Coon

Cette fois, on entre dans les détails avec toutes les caractéristiques précises de la race. Je vais reprendre et expliquer ci-dessous les principales. Vous pouvez aussi accéder ici au standard complet du LOOF.

Tête et museau

L’ensemble de la tête est très identifiable chez le Maine Coon car elle a un type unique qui le différencie clairement du fameux chat Norvégien.

Elle est globalement de bonne taille mais c’est surtout le museau et le menton qui sont forts et carrés. Pour cette race, on parle de « boite » pour décrire cette forme caractéristique.

Pour tous ceux qui confondent le Maine Coon avec le le chat Norvégien, regardez comme la forme de leur tête est différente. Chez le Norvégien, elle est triangulaire avec un menton plus effilé.

Forme de la tête : comparaison entre un Maine Coon et un chat Norvégien
Forme de la tête : comparaison entre un Maine Coon et un chat Norvégien

Maintenant, vous avez un excellent indice pour différencier Maine Coons et Norvégiens ! Sachez aussi que le Chat Norvégien est beaucoup plus rare. Il y a donc beaucoup moins de chance de croiser des gouttières type Norvégien 😉

Les yeux

Quand ils sont ouverts bien grand, ils semblent être ronds. Mais en fait, ils sont légèrement ovales et implantés en oblique. C’est ce qui donne au Maine Coon bien typé un regard caractéristique et terriblement craquant !

Les yeux d'un Maine Coon

Le corps

Le Maine Coon est un chat de grande taille. Il est même le plus grand chat de race LOOF. Bien sûr, si on sort de la liste officielle des chats de race en France, vous pourrez trouver plus grand : citons par exemple le Savannah (hybridation entre le Serval et un chat domestique comme le Bengal).

Revenons au Maine Coon. Son corps est bien équilibré et l’ensemble s’inscrit dans un rectangle. Il ne doit pas être trapu. Il est bien musclé et la poitrine est large.

Ses pattes sont imposantes par leur largeur et comme on l’a vu, il est obligatoire de retrouver de longues touffes de poils entre les coussinets.

La queue

Elle se doit d’être imposante ! Déjà, par sa longueur, car si vous repliez la queue sur le dos, elle doit atteindre les omoplates.

Chat qui n’aime pas qu’on lui plie et rabat la queue sur le dos…

Mais une queue de Maine Coon doit aussi être extrêmement fournie de poils bien longs.

Et comme une photo vaut mieux qu’un long discours, voici un magnifique black silver avec une queue sublime qui fait honneur à la race Maine Coon :

Chat maine coon avec une queue typique de la race

Couleurs et motifs de la robe du Maine Coon

Au tout début, aux Etats-Unis, la seule couleur officielle était le brown tabby, très courante chez les chats de ferme américains dont est originaire le Maine Coon. Mais cela a vite évolué au fur et à mesure que sa popularité grandissait. Disons-le clairement, ce n’est pas la couleur qui « fait » un Maine Coon mais toutes les autres caractéristiques physiques qu’on vient de voir.

Donc aujourd’hui, très officiellement, le Maine Coon peut prendre à peu près n’importe quelle couleur. Il existe tout de même quelques exceptions : colourpoint (typique du siamois ancien type), chocolat, lilac, cinnamon et fawn sont des couleurs interdites.

Lister toutes les couleurs et combinaisons de robes possibles pour le Maine Coon serait vraiment très long. Par contre, il me semble intéressant de décrire ici les plus populaires. D’autant que la nomenclature des robes de chat est complexe : la plupart des dénominations officielles sont en anglais et il faut souvent associer plusieurs termes. Car la robe d’un chat, ce n’est pas qu’une histoire de couleurs, ni même de motifs. Il faut y associer d’autres qualitatifs et cela dans un ordre précis :

Couleur de base + tortie (si c’est le cas) + silver ou smoke (si c’est le cas) + motif + mention « et blanc » (si c’est le cas, c’est à dire moins de 50% de blanc)

Évidemment, quand un chat est simplement de couleur unie, il n’y aura que la couleur de base à citer ! Par exemple, un chartreux est : « bleu ». Et c’est tout.
Seulement voilà, les Maine Coons sont des mega stars. Alors ils aiment bien avoir des noms de robe qui font 3 km !

Maine Coon red silver blotched tabby
Voici Phénix…

 

Par exemple, la robe de Phénix est : red silver blotched tabby et blanc

Je vous explique ?

  • Red : sa couleur de base. En français, c’est roux.
  • Silver : ne cherchez pas, il n’y a rien d’argenté chez Phénix. Par contre, il possède un gène qui a dépigmenté certaines parties du poil. Si le même phénomène se produit chez un chat qui n’a pas de motifs, alors on remplace « silver » par « smoke » et dans ce cas, c’est la base du poil qui est blanche.
  • Blotched Tabby : il s’agit ici du motif à base de grandes boucles. Les autres motifs sont « mackerel tabby » (tigré) et « spotted tabby » (tacheté, rare chez les Maine Coons).
  • Et blanc : Monsieur Phénix possède du blanc sur tout son ventre, son museau et le dessous de sa queue. L’ensemble représente moins de 50% de la surface du corps (s’il y en a davantage, on dira « et blanc arlequin » jusque 80%. « et blanc van » si plus de 80%).

Couleur de robe du Maine Coon : les plus populaires

Voici la liste non exhaustive des robes les plus appréciées chez le Maine Coon :

  • Brown blotched tabby ou, moins courant, brown mackerel tabby (avec du « et blanc » ou non). Un indémodable chez le Maine Coon
  • Black smoke ou black silver : la couleur de base est le noir mais avec l’effet smoke ou silver, on obtient des robes aux effets saisissants. Car sur les longs poils de la collerette, le blanc domine souvent en contrastant avec le reste de la robe. Très recherché !
    Plumette, Maine Coon black silver
  • Black tortie ou blue tortie (ce qu’on appelait écaille de tortue) : mosaïque de couleurs noires et rousses ou bleues et rousses. Du blanc peut aussi être présent. Cette couleur est réservée aux femelles (il existe quelques cas rarissimes de robe tortie chez les mâles due à une formule chromosomique anormale). Avec le tortie, on peut obtenir des pelages très originaux et impossibles à prévoir à l’avance au moment des mariages !
    Maine coon black tortie et blanc
    Superbe Maine Coon black tortie et blanc
  • Bleu solid : Robe grise (et non, les chats ne sont pas des Schtroumpfs !). Cette couleur est une dilution du gène noir (comme chez le chartreux). Truffe, lèvres et coussinets sont alors de la même couleur. Le terme « solid » signifie que la robe est de couleur unie. Elle est aussi très recherchée actuellement.
  • Red tabby : robe rousse avec marquage blotched ou mackerel (avec éventuellement du « et blanc »). Si le chat possède le caractère smoke ou silver, le roux sera moins intense. Si le gène roux est dilué, on obtient une robe crème.

    Attention, piège ! La couleur « red » peut exister sous sa forme unie. On dit alors « roux » et non « red ». De plus, dans le cas d’un roux uni, on voit quand même transparaitre un motif plus ou moins marqué. Pas toujours facile de s’y retrouver ! Mais il existe des astuces : par exemple, le menton d’un tabby est plus clair, voire blanc. S’il est bien coloré, ce n’est pas un tabby. De plus, chez un tabby, on retrouve une marque en forme de M sur le front.

  • Noir : moins à la mode, et pourtant une robe d’un beau noir intense est impressionnante chez un Maine Coon !

Voilà pour l’essentiel des couleurs et motifs de robes. Comme vous pouvez le constater, ce n’est pas si simple et les combinaisons sont nombreuses. Même les éleveurs les plus expérimentés ont encore parfois des doutes à la naissance de leurs chatons. En dernière extrémité, ils ont recours aux tests génétiques pour nommer avec certitude la robe sur le pedigree du chaton.

Beaucoup d’entre eux aiment travailler leurs lignées en fonction des couleurs qu’ils veulent obtenir. Il faut pour cela effectuer un travail de sélection rigoureuse pour les mariages. Sans oublier bien sûr de tenir compte de toutes les autres caractéristiques physiques qu’on va chercher à favoriser ou au contraire à supprimer. 

Exercice d’application !

Et maintenant, un petit exercice pratique…

Peut-être reconnaissez-vous cette photo car c’est elle qui est présentée en page d’accueil (quand je vous disais que j’aimais les Maine Coons !)
Alors, saurez-vous reconnaître les robes de chacun de ces chatons ?

 

Par leur taille, leur gabarit et leur allure, les chats Maine Coons sont vraiment des chats impressionnants. Certaines personnes sont même un peu effrayées au 1er regard. Pourtant, ils méritent bien leur surnom de « doux géant« . Doux, ils le sont au toucher avec leur merveilleuse fourrure. Mais ils le sont tout autant de caractère car ce sont des chats plutôt tranquilles et parfaitement adaptés à la vie au sein d’un foyer. Ils sont particulièrement sociables entre eux mais surtout avec leurs humains de compagnie. Et ils savent très bien le montrer pour notre plus grand bonheur !

Et vous, que pensez-vous de cette race de chat ? Avez-vous la chance d’en avoir ? N’hésitez pas à raconter toutes vos expériences coonesques dans les commentaires ci-dessous 😉

2 réponses à “Comment reconnaître un chat Maine Coon ?”

  1. Excellent! 👍 Juste un truc: c’est quoi exactement un gène dilué? (moi j’imagine un gène en poudre versé dans de l’eau mais j’imagine que c’est pas ça 😅)

    • Alors non, pas de gène en poudre !
      Mais sur le principe, c’est un peu pareil… Prenons l’exemple d’un chat bleu. La poudre, c’est le gène d’une robe de chat toute noire.
      L’eau, c’est un autre gène, celui de la série D qui est responsable de la dilution.
      Si ce chat, qui aurait du être noir, porte en plus le fameux gène de dilution, paf, le noir devient gris, enfin bleu 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *