Ronronnement du chat : découvrez tous ses secrets !
Sélectionner une page

Pour vous mettre dans l’ambiance, Nevada vous offre 25 secondes de son ronronnement…

Nevada  est une petite chatte Maine Coon âgée de 9 mois qui est une ronronneuse intensive. Dès qu’on lui parle doucement ou même qu’on la regarde tendrement…hop ! C’est reparti ♥
Elle a accepté avec grand plaisir de participer à la rédaction de cet article

Dis-moi le chat, comment fais-tu pour ronronner ?

Nevada : « Aucune idée ! Je sais seulement que j’adore ça. Et quand je suis bien, que mon grand frère me lèche, que l’un d’entre vous me regarde tendrement ou me gratouille la gorge, alors le ronron vient tout seul et je me sens encore mieux. Tout mon corps vibre au rythme de ma respiration et cela me berce délicieusement. »

Secrets du ronronnement du chat

Nevada vient de nous éclairer sur le pourquoi mais ne nous a pas du tout renseigné sur le comment !

Voyons du côté des humains spécialisés dans l’anatomie féline…

Et bien, ils ont des hypothèses mais aucune certitude !

Le ronronnement pourrait provenir…

  • Hypothèse 1 :  des vibrations provoquées par des contractions très rapides des muscles du larynx en alternance avec le diaphragme
  • Hypothèse 2 : des vibrations de la veine cave avec amplification par les bronches, la trachée et les cavités nasales
  • Hypothèse 3 : des vibrations de fausses cordes vocales à l’arrière des vraies cordes vocales

Avouez que tout ça n’est pas si simple ! Ce qui est sûr, c’est qu’il n’y a pas d’organe dédié au ronronnement et qu’il est le résultat d’un processus complexe. On sait également que le ronronnement se produit à la fois sur l’inspiration et l’expiration, même si dans le cas de Nevada, il est particulièrement fort sur l’inspiration. Mais le son est tout de même bien présent à l’expiration.

D’ailleurs, les chats ne ronronnent pas tous de la même manière. Chez certains, cela peut être très discret et on ne le sentira qu’en posant la main sur le chat pour sentir les légères vibrations. D’autres produiront un ronronnement bruyant et continu.

Toujours est-il que beaucoup de spécialistes semblaient privilégier l’hypothèse 1 jusqu’au jour où un chat à qui on avait du retirer le larynx ronronnait bel et bien. Le mystère reste entier…

Faisons un peu de « ronronlogie »

(Ne cherchez pas, « ronronlogie » n’est pas dans le dictionnaire. Mais ça sonne pas pas mal, non ?)

J’ai utilisé le logiciel Audacity pour examiner d’un peu plus près le ronronnement de Nevada.

Analyse audio du ronronnement

Ci-dessus sont représentés 5 cycles « inspiration – expiration ».

On voit très nettement que le ronronnement le plus sonore se situe bien sur l’inspiration mais surtout que le ronronnement est continu. Il n’a juste pas le même volume sonore.

Si on pousse un peu plus loin l’investigation, on peut chercher à déterminer la fréquence fondamentale du ronronnement de Nevada. Celle-ci est autour de 24Hz, ce qui est très bas. Par comparaison, elle se situe autour de 125 Hz pour un homme et de 210Hz pour les femmes. La note la plus grave d’un piano est à 27 Hz et c’est déjà trèèèèès grave !
L’ensemble des fréquences du ronronnement iront d’environ 20 Hz à 140 Hz.

Bref, si vous essayez d’imiter le ronronnement de votre chat, et bien c’est tout simplement impossible. Avec un peu d’entrainement, vous pourrez imiter ses miaulements (ou pas) mais pas son ronronnement qui est toujours à cette basse fréquence.

Le ronronnement : figurine de chat "Chi"

Figurine d’un chat tout ronronnant « Chi, une vie de chat ». En vente sur la boutique.

Les chats ont plus d’un tour dans leur sac à ronrons

Réécoutez le ronronnement de Nevada…

Et maintenant, écoutez cet autre ronron de Nevada…

Entendez-vous la différence ?

Dans les 2 cas, on a bien le même ronronnement à basse fréquence. Mais dans le 2ème, on entend un autre son plus aigu qui vient s’ajouter. On dirait presque un petit roucoulement de pigeon !

Explication :

Quand les chats veulent quelque chose (câlins, croquettes, souris dodue…), ils sont capables d’ajouter une autre fréquence plus aiguë.  Ce qui est amusant, c’est que cette fréquence-là est d’environ 380 Hz….qui est celle des pleurs d’un nouveau-né ! Gare à ceux ou celles qui sont en manque de maternage, vous n’y résisterez pas…

Dans le cas de Nevada, j’étais tellement occupée à enregistrer son ronron que j’avais arrêté de lui parler et de la caresser. Cette demoiselle a tout de suite réagi avec son ronron spécial doléances !!

Nevada : « Non mais tu veux pas arrêter de coller ton smartphone sur ma gorge ! Tu ne vois pas que j’ai envie que tu t’occupes de moi ??? Au choix, une grattouille sur le côté de ma tête, là où j’ai de belles touffes rousses, ou bien tu me dis des gentilles choses avec ta voix douce et toute émerveillée devant ma beauté… »

Sans aucun doute, le ronronnement constitue un des nombreux moyens de communication de votre chat. Tous ne vont pas l’utiliser de la même manière. Question de caractère 😉

Les chats ronronnent-ils pour nous faire plaisir ?

C’est vrai, on pourrait se poser la question ! Car à tous les coups, ils nous font craquer…

Bon alors, à quoi sert-il ce ronron ?

Tout à l’heure, Nevada nous a donné quelques éléments de réponse. Et puis, il y a déjà ce que les humains savent depuis la nuit des temps :

Le chat ronronne quand il est heureux

Of course ! Mais pas seulement…

En fait, on peut classer le ronronnement du chat en 2 catégories :

  • Le ronron de communication
  • Le ronron réflexe

Le ronron de communication

Il est bien celui que tout le monde connait : vous faites plaisir à votre chat et la boite à ronrons démarre. C’est un signal fort de votre félin pour vous dire qu’il est au 7ème ciel.

Chat chartreux en train de ronronner

Et comme on l’a vu avec Nevada, le cas échéant, certains chats rajouteront quelques harmoniques plus aiguës pour vous signifier que vous pouvez mieux faire…

A savoir que le chaton  sait très bien ronronner dès les tous premiers jours de vie ! En particulier, dès que le bar à lait est ouvert (24h sur 24, 7 jours sur 7), bébé chat pétrit joyeusement le ventre de maman chat en émettant ses 1ers ronrons de nouveaux-nés auxquels la chatte répondra en ronronnant elle-même. C’est une véritable communication qui s’établit entre les bébés et leur mère !

Ronrons bienfaisants pour chats en détresse

Même si le ronronnement de nos chats de maison s’entend majoritairement comme expression de bien-être, il peut apparaitre dans des circonstances et pour des raisons totalement différentes.

Stress, souffrance et mal-être peuvent en effet déclencher un ronronnement réflexe. Cette fois, il n’est plus question pour le chat de communiquer avec les humains mais de se soulager lui-même.

J’ai déjà rencontré ce phénomène quand j’emmenais Feufollet, un chat Bengal, à ses premières visites chez le vétérinaire.
A peine arrivé sur la table d’examen, environné de phéromones d’alerte laissées là par des chiens et chats effrayés, et voilà mon Feufollet qui se met à ronronner comme une loco. A tel point qu’il a été impossible de l’ausculter ! Alors certes, Feufollet est un chat absolument adorable qui ne craint pas du tout les humains, mais non, il ne déclarait pas déjà son amour à ma vétérinaire qu’il rencontrait pour la 1ère fois !

Feufollet, chat bengal

Feufollet était simplement stressé et son réflexe de ronronnement lui a permis de se rassurer. Imaginez un jeune enfant qui prend son pouce pour se consoler. C’est exactement la même chose dans ce cas-ci.

Autre exemple :

Quand j’étais éleveuse, j’ai eu 3 chartreuses reproductrices (dont Eclipse et Isleen). Elles avaient toutes les 3 l’habitude de ronronner au moment de la mise bas, particulièrement au début, avant l’arrivée du 1er bébé. Il est clair ici que c’est la douleur qui provoque ce réflexe de ronronnement.

Le ronronnement dans une portée de chatons

Portée d’Eclipse en janvier 2012

Ceci est loin d’être une exception. Des chercheurs en Caroline du Nord aux Etats Unis ont pu confirmer ce qu’observaient déjà les vétérinaires : beaucoup de chats ronronnent lorsqu’ils sont inquiets ou malades.

Dans le cas du stress, comme Feufollet en visite de routine chez son vétérinaire, le ronronnement permettrait de libérer des endorphines apaisantes.

Encore plus incroyable : le ronronnement aurait un effet thérapeutique sur le chat. Il a été observé très clairement que les chats se rétablissaient bien plus vite que d’autres animaux tels le chien, en particulier pour les fractures. En effet, les vibrations du ronronnement auraient un effet significatif sur les os fracturés ou des tissus lésés (tendons, articulations, muscles…)

Ronronthérapie : mythe ou réalité ?

De l’effet thérapeutique sur les chats à celui sur les humains, il n’y a qu’un saut de puce que nous allons faire joyeusement !

Imaginons que demain, je me casse un bras. Vais-je pouvoir réquisitionner Nevada pour la scotcher sur moi et profiter de son ronron réparateur 24h sur 24 ?

Nevada : « Non mais ça va pas la tête ! J’aime bien venir ronronner dans tes bras mais faut pas abuser non plus !
Par contre, j’ai la solution pour toi : Purrli, le chat d’Internet ! Du ronronnement 100% chats réels (pas de sons de synthèse) à écouter pour une durée déterminée ou indéfiniment. Et il est même possible de faire varier quelques paramètres selon l’effet désiré et d’y ajouter quelques miaous si tu le souhaites. Ambiance féline garantie !

Mais bon, pour un bras cassé, je te conseillerais plutôt ton hôpital d’humains surtout que vous êtes carrément plus douillets que nous les chats. »

Nevada n’a pas tort. Pour une petite chatte de 9 mois, elle est déjà pleine de la sagesse de ses ancêtres…

Ceci étant dit, nous avons dans la peau les mêmes capteurs de vibrations que les chats. Il n’y a donc aucune raison que le ronronnement du chat n’ait pas les mêmes effets apaisants sur notre psychisme humain avec secrétions d’endorphines apaisantes dans notre cerveau. Pourquoi s’en priverait-on !

En ce qui concerne les lésions osseuses, les arthroses, les tendinites, l’action curative des basses fréquences est bien connue. Il reste qu’il est difficile de mener des expériences grandeur nature avec des chats ! Donc, pas de conclusion hâtive.

Mais ce qui est une certitude, c’est que le ronronnement des chats est clairement un bienfait pour nous.

Nevada : « Notre ronronnement est un bien précieux. Pour notre propre santé bien sûr. Mais aussi pour communiquer avec vous les humains. Car quand nous ronronnons de bonheur, ce n’est jamais avec un de nos congénères mais toujours avec vous, et pour vous. Alors profitez-en pleinement et le plus souvent possible car le ronronnement se savoure sans modération !

 

 

Pin It on Pinterest