Le Maneki-neko, le chat porte-bonheur du Japon

Par Sandrine — 11 minutes de lecture
Histoire du maneki-neko, le chat porte-bonheur du Japon

Direction : le Japon

Aujourd’hui, sur le blog, on va parler du Japon, ou plus exactement d’un chat japonais. Dites-moi tous les 5, qui veut écrire cet article ? MacFly, tu veux bien ?

– Ah non, désolé. Moi, je viens de l’état du Maine aux États-Unis. D’ailleurs, j’ai déjà parlé de ma superbe race Maine Coon sur ce blog

– Ok MacFly, j’en prends bonne note. Mais je trouve tout de même que tu te la pètes un peu pour un chat qui est né à Fresnes sur Escaut…

– Maitresse ! Maitresse !

– Euh, oui Phénix ?

– C’est où le Chatpon ?

– JAPON ! Voilà ce que c’est de chahuter au lieu d’écouter les cours d’histoire-géo Monsieur Phénix ! Allez zou ! tu vas encore être en retard à l’école !
Bon, alors toi Feufollet qui a des origines asiatiques, je suis sûre que tu me feras ça très bien.

– Non non non, je suis désolé, c’est l’heure de ma sieste et chez les bengals, c’est sacré !

– Dans ce cas, Eclipse, tu es la doyenne de cette tribu alors je compte sur toi !

– Ah non, en aucun cas ! Tu sais, moi, les voyages, je n’ai plus l’âge… et puis tu sais bien que nous les chartreux, sommes des chats 100% français. Alors, le Japon…

Tssss ! Mais dites donc tous les cinq, vous ne seriez pas un peu jaloux de cette star féline devenue populaire dans le monde entier ?

Le Maneki-neko, le chat le plus célèbre de l’Asie

Les chats sont des animaux très appréciés au Japon. C’est d’ailleurs chez eux que sont nés les célèbres Bars à Chats.

Et puis, les japonais ont leur propre race de chat : le bobtail japonais.

Chat bobtail japonais

Il a une queue très courte, naturellement enroulée sur elle-même de manière à former un pompon. Les japonais la comparent à un chrysanthème. Il peut avoir une robe de couleurs très variées mais la plus recherchée est la tricolore (avec beaucoup de blanc) qu’ils appellent « Mi-Ké ».

Mais la race de chat qui fait fureur chez eux et qui est très présente dans les foyers, ce n’est pas celui-là. Il faut dire que le pays qui a créé la mode kawaii ne pouvait qu’apprécier ce chat à la tête toute ronde avec ses grands yeux et des petites oreilles repliées. C’est le Scottish Fold !

Scottish Fold, race de chat préférée des japonais

Pourtant,  il y en a un qui dépasse tous le records de popularité, c’est le Maneki-neko. Et pas seulement au Japon car sa popularité a très vite franchi les frontières : dans toute l’Asie bien sûr (la Chine en premier !) mais aussi partout dans le monde occidental.

Est-ce parce qu’il porte chance ? Ou bien parce que son allure a séduit tout le monde ? D’ailleurs, pourquoi a-t-il la patte levée ? Et puis d’où vient-il exactement ?

Maneki neko doré traditionnel avec patte qui bouge
Maneki-neko doré traditionnel avec une patte qui bouge pour accentuer le geste d’invitation. Fonctionne à l’énergie solaire (en vente sur la boutique)

 

La légende du Maneki-neko

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il ne manque pas de récits pour raconter l’origine de ce chat porte-bonheur. Celui-ci serait assez proche de la vérité…

L’histoire commence au XVIIème siècle, durant la période d’Edo dans un vieux temple délabré gardé par un prêtre très pauvre et son chat. Par un jour tempétueux, comme dirait Winnie l’ourson, le vieux prêtre s’aperçut qu’il n’avait même plus de thé. Alors, il pleura amèrement et s’adressa à son chat :

« Ne peux-tu faire quelque chose ? ».

Le chat aimait beaucoup son vieux maitre mais il n’y pouvait pas grande chose. Alors il trottina jusqu’à l’entrée du temple, tout en restant bien à l’abri car il pleuvait des trombes d’eau, et commença à faire sa toilette.

Tandis qu’il se lavait une oreille avec sa patte, un voyageur très riche qui passait par là courut se mettre à l’abri sous un grand arbre (la mauvaise idée que voilà). Tout en pestant contre le mauvais temps, il aperçut le chat à l’entrée du temple avec sa patte levée. Le voyageur fut intrigué et pensa que le chat l’invitait à venir s’abriter dans le temple. Alors il partit dans sa direction. A cet instant précis, la foudre s’abattit sur l’arbre, le réduisant à un tas de petit bois. Le voyageur en fut quitte pour la peur de sa vie et attribua sa bonne fortune au chat du temple.

Plein de reconnaissance, l’homme se montra fort généreux et le temple fut ainsi sauvé. Le chat, quant à lui, fut très heureux de recevoir plein de caresses et de souris dodues. Il ignorait encore à quel point il allait devenir célèbre. Car à sa mort, on érigea une statue le représentant avec la patte levée.

Beaucoup d’habitants et de commerçants, voulant attirer à leur tour la chance sur eux, placèrent dans leur demeure une petite statuette de chat à la patte levée. Un mythe était né, qui se propagea rapidement dans tout le Japon et par delà les frontières.

D’autres légendes existent, parfois très différentes (comme celle de la Courtisane ou de la vieille femme). Il y a aussi celle d’un commerçant chez qui un chat s’était invité. La plus connue reste la version du temple. Sur l’époque aussi, les avis divergent entre la fin de l’époque d’Edo (1603-1868) et l’ère Meiji qui suit.

Le lieu du récit, lui, existe toujours. Il s’agirait du temple de Gotokuji à Tokyo…

Le temple de Gotokuji

C’est un temple empreint de sérénité, situé à l’écart du centre-ville bruyant de Tokyo. Le voyageur sauvé par le chat serait Ii Naotaka (deuxième seigneur du domaine d’Omi-Hikone). C’est après sa mort que le temple a pris son nom définitif de Gotokuji, en hommage au nom boudhiste posthume de Naotaka. Toujours est-il que le temple est devenu célèbre grâce à ces événements. Il l’est encore de nos jours et reste un lieu de visite très prisé pour tous les touristes amoureux des chats ou de la culture japonaise.

Très souvent, les visiteurs locaux achètent un des très nombreux maneki-neko proposés au temple, font un vœu et le laissent sur place avec les milliers d’autres statuettes de toutes tailles (mais de même couleur). Ou bien, ils le ramènent chez eux, le gardent jusqu’à ce que le vœu soit exaucé et le ramènent ensuite sur son lieu d’origine. Mais on peut aussi le conserver en souvenir, surtout si on vient de France 😉

Et si on faisait une petite visite sur place avec vue imprenable sur les célèbres statuettes ?

A savoir : on peut également admirer une collection de plus de 700 statuettes au musée d’art Manekineko, situé à Okayama au Japon.

Musée d'art Maneki-neko à Okayama, Japon
Musée d’art Manekineko à Okayama, Japon

Signification et décryptage

Le nom maneki-neko veut dire littéralement en japonais « le chat qui invite » (neko : le chat, maneku : inviter). C’est à dire qu’à l’origine, le geste du chat, avec sa patte levée  est bien un signe d’invitation à entrer. Puis, on a associé à ce chat le sens de porte-bonheur.

Revenons un peu plus en détail sur ce geste de la patte qui est essentiel. Il faut comprendre pour cela que le signe de la main japonais pour inviter quelqu’un à entrer est inversé par rapport à celui que nous faisons, nous, les occidentaux. C’est tellement un réflexe que nous n’y pensons même pas ! Je ne parle pas de la main qu’on lève simplement pour attirer l’attention ou dire « salut ! » de loin, mais bien de celui qui veut dire « viens ! Entre ! ». Notre paume de main est tournée vers nous et nous faisons un signe de l’extérieur vers nous en repliant les doigts. Et bien, vous l’aurez compris, les japonais font le contraire, paume de main vers l’extérieur, doigts repliés. Exactement comme notre maneki-neko !

Maneki-neko : le signe de la main pour inviter à entrer

D’autre part, un sens différent est donné selon la patte levée, droite ou gauche. Mais avec le succès du maneki-neko dans le monde entier, les interprétations se sont mises à diverger.

En tous cas, aujourd’hui, la patte droite levée signifie plutôt argent et chance. La gauche attire les clients et les invite à s’approcher. Il y en a même avec les 2 pattes levées (pas commode pour l’équilibre…), ils signifient alors protection du foyer ou du commerce. En quelque sorte, les effets sont alors cumulés.

Plus la patte est levée haut, plus les effets seraient puissants. Au point que certaines époques voyaient des statuettes avec des pattes exagérément levées. Certains se disent même capables de dater un Maneki-neko rien qu’en regardant la hauteur de la patte !

Voici un petit aperçu de maneki-neko anciens de collections. Vous pourrez apprécier la hauteur de la patte par rapport à l’oreille !

Maneki-neko anciens

 

Les attributs d’un Maneki-neko

Ce qui est remarquable chez le maneki-neko, alors qu’il est déjà lui-même un porte-bonheur, c’est qu’on lui a ajouté toutes sortes d’attributs pour, en quelque sorte, renforcer son pouvoir.

Par exemple, sa couleur a une grande importance. Car si dans le temple de Gotokuji ils sont tous blancs avec collier et oreilles rouges, c’est très loin d’être le cas pour tous les autres maneki-neko du monde entier. Chaque couleur apportant un sens particulier supplémentaire.

Ainsi, une des couleurs la plus populaire est la tricolore, blanc avec des taches noires et rousses. Cela provient tout simplement du chat Bobtail Japonais avec la robe tricolore dont j’ai déjà parlé un peu plus haut.
comparaison chat bobtail japonais tricolore et maneki-neko

Et il y a bien d’autres couleurs : le noir (au Japon, pas en Chine où le noir porte malheur) qui fait fuir les esprits malins, l’or qui attire la richesse (on le trouve très souvent chez les commerçants). Mais aussi bleu, vert, rose, rouge… qui sont des couleurs plus modernes pour notre statuette de chat.

Si le sens de chacune vous intéresse particulièrement, un article du blog leur a été consacré : signification des couleurs du maneki-neko

Et tout cela ne s’arrête pas à la couleur car le maneki-neko possède également des accessoires qui peuvent varier selon les modèles :

  • Un collier souvent orné d’une clochette, comme les chats des riches propriétaires à l’époque Edo.
  • La bavette qui rappelle celle qu’on mettait à une divinité bouddhiste
  • La pièce. Éventuellement suspendue au bavoir ou dans l’autre patte, c’est une grosse pièce ovale dorée appelée koban. Elle aussi porte bonheur pour attirer la fortune.
  • La carpe Koi (très appréciée au Japon comme porte-bonheur)
  • Un sac d’argent
  • Une pierre précieuse
  • Un hyotan (récipient pour le saké, il éloigne le mal)

Tout cela montre à quel point le pouvoir de porte-bonheur du maneki-neko est pris au sérieux par les japonais. Il faut dire qu’ils considèrent que le chat est un animal qui possède un pouvoir : celui de veiller sur nous si on prend soin de lui ! Mais malheur à ceux qui les traiteront mal comme le dit ce proverbe « neko wo koroseba nanadai tataru » (Tuez un chat et il hantera votre famille pendant sept générations) !

On ignore comment la popularité du maneki-neko s’est répandue en Chine. Par contre, il parait clair qu’elle s’est propagée en occident grâce aux vagues d’immigration chinoises aux États-Unis. Et il n’est pas étonnant que le maneki-neko ait rencontré autant de succès partout dans le monde, y compris en France. Après tout, nous avons là une belle association entre notre animal préféré et son pouvoir magique bienveillant. N’oublions pas que le chat porte en lui une longue histoire pleine de mystères comme en Egypte avec le culte de Bastet.

Et comme le dit Yoshiko Okuyama, professeur de japonais à l’université d’Hawaï, « les maneki-neko sont bien plus que des amulettes protectrices. Ce sont des intermédiaires, des émissaires, qui font le lien entre notre vie et le royaume des déités. Elles ont le pouvoir, en période de désespoir et de détresse, de transmettre notre appel à l’aide au monde spirituel »

J’espère que cet article en immersion dans la culture japonaise vous a plu. Si c’est le cas, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire et à vous abonner à la newsletter juste en-dessous !

Retrouvez-moi aussi sur ma page Facebook !

– Dis-moi Phénix, il t’a plu ce Maneki-neko ?

– Trop facile de lever la patte ! Je vais m’entrainer et je deviendrai aussi célèbre que lui !

– Tu peux toujours essayer… Mais sais-tu que plein de chats se sont fait connaitre sur Internet comme lolcats ? Toi qui est un vrai clown, va lire l’article et tu verras… 😉

Chat qui invite avec la patte comme un maneki-neko

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *